Category

Actualité

By Actualité

Vendredi 4 septembre, nous avons fait un point avec Luc Joulé autour de l'appel du festival Image de ville et du PEROU – Pôle d'Exploration des Ressources Urbaines "POUR UNE HOSPITALITE MANIFESTE / DES FILMS QUI MANQUENT". Une trentaine de cinéastes se sont pour l'instant engagés à participer et une dizaine de films a déjà été recueillie.

L'AARSE vous invite de nouveau à répondre à cet appel ! Ne tardez pas ! Image de ville prévoit de diffuser largement les premières contributions lors de la prochaine édition du festival du 15 au 25 octobre.

Vous pouvez nous envoyer des films autonomes si vous vous êtes mis en travail suite à la première diffusion de l'appel en juillet et que vous pouvez les terminer à temps.

Vous pouvez plus simplement nous adresser des gestes ou des séquences, narratives ou non, provenant de rushes, de scènes saisies du quotidien ou, pourquoi pas, d'extraits de films déjà réalisés.

Envoyez-nous vos contributions d'une durée de 1 à 3 minutes, d'ici le 2 octobre, via WeTransfer ou Smash à l'adresse aarsepaca@gmail.com. Nous les transmettrons à Image de ville.

On attend vos contributions avec impatience !



à retrouver sur notre page Facebook

By Actualité

Rendez-vous le 4 septembre 18h au 35 bd Longchamp pour lancer ensemble l’appel à films « Pour une hospitalité manifeste » !

A l’heure où Michèle Rubirola enjoint le président Macron d’ouvrir le port de Marseille au navire ‘le Louise Michel’, retrouvons-nous nombreux pour favoriser la circulation de cet appel et y travailler collectivement !

Le collège solidaire de l’AARSE a accepté la proposition d’Image de ville et du PEROU – Pôle d’Exploration des Ressources Urbaines de soutenir leur appel POUR…

Plus

à retrouver sur notre page Facebook

APPEL A RÉALISATION DE FILMS / POUR UNE HOSPITALITÉ MANIFESTE

By Actualité

Le collège solidaire de l’AARSE a accepté la proposition d’Image de ville et du PEROU (Pôle d’exploration des ressources urbaines) de soutenir leur appel POUR UNE HOSPITALITÉ MANIFESTE / DES FILMS QUI MANQUENT.

Voici un extrait de cet appel :

« Pour écouter et faire entendre d’autres voix que celles qui nous isolent dans la sidération et l’impuissance, pour renouveler le répertoire de nos imaginaires et reconsidérer « ce que nous formons d’être ensemble », Image de ville et le PEROU appellent les cinéastes d’ici et d’ailleurs à porter leur regard au plus près des actes d’hospitalité ayant lieu aujourd’hui pour rendre manifestes ces gestes bâtisseurs d’un monde à venir. Nous les invitons à la réalisation de films courts, voire très courts, à même de faire retentir combien l’humanité tout entière tient à ces gestes, combien chacun d’entre eux fait tenir notre humanité. Nous ouvrons ainsi une collection de « films-actes », qui aura ensuite vocation à circuler de ville en ville, des écrans de leurs salles de cinéma jusqu’à leurs murs même, de lieux en lieux, jusque dans nos maisons. Tel un film sans fin, les images se répondront, en appelleront d’autres. »

Nous souhaitons soutenir cet appel de plusieurs manières :

– Nous encourageons vivement les réalisateurs-rices de la région Sud à fabriquer des films pour répondre à cet appel. Il s’agit de faire des films de 1 à 3 minutes sur des actes d’hospitalité. Toutes les formes, toutes les approches, sont les bienvenues. Image de ville souhaite que ce territoire, parce qu’il est tourné vers la Méditerranée, soit ambassadeur et initiateur de cet appel à films. Les cinéastes d’ici sont donc invités à être les premiers contributeurs et, par la réalisation de leurs films, à convier d’autres cinéastes à participer.

Pour favoriser l’émergence de ces films et y travailler collectivement, nous vous proposons un premier rendez-vous, afin de regarder ensemble les premières propositions et discuter du projet, le vendredi 4 septembre à 18h au 35 bd Longchamp.

– Nous relayons cet appel dans notre réseau (et nous vous encourageons à le faire tourner le plus largement possible) dans la région Sud, tout autour de la Méditerranée et bien au-delà.

– Nous participerons à une séance pendant le festival Image de ville du 15 au 25 octobre lors de laquelle cet appel sera officiellement lancé et nous y présenterons les premiers films réalisés.

– Enfin, nous vous invitons à nous conseiller des films et/ou des cinéastes qui selon vous travaillent cette question de l’hospitalité, pour imaginer une programmation lors du festival et, à plus long terme, alimenter le projet de Cinémathèque de l’Hospitalité, initié par Image de ville et le PEROU.

N’hésitez pas à nous faire des propositions et à nous rejoindre lors des prochains rendez-vous autour de cet appel !

CULTURE, INTERMITTENT-E-S DU SPECTACLE, ASSURANCE CHÔMAGE : LA LUTTE CONTINUE LE 6 JUIN !

By Actualité

CULTURE, INTERMITTENT-E-S DU SPECTACLE, ASSURANCE CHÔMAGE : LA LUTTE CONTINUE LE 6 JUIN !

Le 16 mars dernier, Emmanuel Macron assurait que « personne ne resterait sur le bord de la route » malgré la crise du COVID. Le 6 mai, Emmanuel Macron répondait, sous une forme hallucinante, à la mobilisation massive des professionnel-le-s du spectacle, par des annonces à venir pour la culture…

à retrouver sur notre page Facebook

By Actualité

La Boucle Documentaires, qui rassemble 16 organisations représentatives d’auteur·rices-réalisateur·rices, structurées au niveau national et régional (dont l’AARSE), a adressé un lettre ouverte au Président de la République.



à retrouver sur notre page Facebook

By Actualité

Une tribune salutaire dans Le Monde du jour pour rappeler que la Culture est le grand oublié du gouvernement dans cette crise sanitaire.
Un « ministère de la non parole » tenu par Franck Riester avec un plan de soutien de 22M€, alors que l’État engage 7Mds€ pour Air France et 5Mds€ pour Renault…



à retrouver sur notre page Facebook

aarse.fr

By Actualité

Vous avez sans doute vu passer ces derniers jours différentes informations concernant les intermittent·e·s.

Pour bien comprendre ce qui vous attend en fonction de votre situation, nous vous conseillons de consulter le guide de la CGT Spectacle (encore en écriture) que nous vous mettons en lien.

En résumé :

– Seul·e·s celles et ceux dont la date anniversaire se situe PENDANT la « période d’urgence sanitaire » (entre le 1er mars et le 31 mai) peuvent bénéficier de mesures spécifiques et d’un allongement de leurs droits.

– Pour les autres, dont la date anniversaire se situe APRÈS la « période d’urgence sanitaire », c’est-à-dire à partir du 1er juin, votre dossier sera réexaminé « normalement », sans prise en compte de cette période d’interruption.
On a entendu parler d’un allongement de la période de référence de la durée de la « période d’urgence sanitaire ». Les conseillers Pôle Emploi interrogés ne semblent pas au courant et, surtout, étant donné que Pôle Emploi refuse de réutiliser des heures ayant déjà servi à une précédente ouverture des droits, cet allongement ne sert à rien !

C’est évidemment inacceptable ! Beaucoup d’entre nous risquent de se retrouver sans droits dans les mois à venir.

L’AARSE est en discussion avec les autres associations représentatives pour exiger collectivement la prolongation des droits et la création d’une PIT (période d’impossibilité de travailler), comme proposé par la CGT spectacle.

N’hésitez pas à faire largement circuler ces informations !

 

à retrouver sur notre page Facebook