Actualité

Assises de la Création Cinématographique Indépendante en France

par l’ 10 novembre 2015 Pas de commentaire

Samedi 21 novembre : LA CRÉATION
La République, se doit d’être garante du respect de la diversité et du respect de la création, à travers en particulier son financement sélectif et ses principes d’attribution.
Dans un contexte de mutation technologique avec de nouvelles formes de création, la légèreté des équipes, les diminutions des budgets, la forte augmentation du nombre de formations à la réalisation… débouchent sur une impression de démocratisation de l’accès à la création cinématographique.
Pourtant, on constate en parallèle que les moyens et espaces de liberté se réduisent, que les dispositifs en place ne correspondent plus à la diversité de chemins qui conduisent à la fabrication d’un film.
Cette évidence devient un scandale vu depuis les régions où l’hypercentralisation de l’industrie se nourrit en outre d’une ponction des budgets culturels régionaux vers la capitale et ses productions, tandis que les artistes en région sont évincés des espaces de décision.
9h30-12h30
L’accompagnement des auteurs et des démarches
14h-18h
Création cinéma et institutions territoriales (Région, État, Europe).
20h – Conférence de Roland Gori, psychanaliste
cinéma Les Variétés (37 Rue Vincent Scotto, 13001 Marseille)

Dimanche 22 novembre : LA DIFFUSION
L’idée première est de désigner à quels endroits sont les films.
Il s’agit de comprendre ensemble pourquoi le système de diffusion actuel est parvenu au final à verrouiller la diffusion en salles, afin d’éviter de l’ouvrir à d’autres formes de création, autre que celles labellisées par les structures affiliées au CNC (AFCAE, GNCR…).
Et d’en définir les alternatives et les combats à mener, ce qui soulève la question de la décentralisation dans la législation liée à la diffusion, du rôle des institutions régionales, de la place des festivals dans les circuits de diffusion.
9h-12h30
Les cinéastes et les festivals
13h30-18h
Les alternatives de diffusion Samedi 21 novembre : LA CRÉATION
La République, se doit d’être garante du respect de la diversité et du respect de la création, à travers en particulier son financement sélectif et ses principes d’attribution.
Dans un contexte de mutation technologique avec de nouvelles formes de création, la légèreté des équipes, les diminutions des budgets, la forte augmentation du nombre de formations à la réalisation… débouchent sur une impression de démocratisation de l’accès à la création cinématographique.
Pourtant, on constate en parallèle que les moyens et espaces de liberté se réduisent, que les dispositifs en place ne correspondent plus à la diversité de chemins qui conduisent à la fabrication d’un film.
Cette évidence devient un scandale vu depuis les régions où l’hypercentralisation de l’industrie se nourrit en outre d’une ponction des budgets culturels régionaux vers la capitale et ses productions, tandis que les artistes en région sont évincés des espaces de décision.
9h30-12h30
L’accompagnement des auteurs et des démarches
14h-18h
Création cinéma et institutions territoriales (Région, État, Europe).
20h – Conférence de Roland Gori, psychanaliste
cinéma Les Variétés (37 Rue Vincent Scotto, 13001 Marseille)

Dimanche 22 novembre : LA DIFFUSION
L’idée première est de désigner à quels endroits sont les films.
Il s’agit de comprendre ensemble pourquoi le système de diffusion actuel est parvenu au final à verrouiller la diffusion en salles, afin d’éviter de l’ouvrir à d’autres formes de création, autre que celles labellisées par les structures affiliées au CNC (AFCAE, GNCR…).
Et d’en définir les alternatives et les combats à mener, ce qui soulève la question de la décentralisation dans la législation liée à la diffusion, du rôle des institutions régionales, de la place des festivals dans les circuits de diffusion.
9h-12h30
Les cinéastes et les festivals
13h30-18h
Les alternatives de diffusion

48 people interested

à retrouver sur notre page Facebook

Répondre